Betterave et Industrie Sucrière

BETTERAVE ET SUCRE, UNE AVENTURE INDUSTRIELLE, AGRICOLE ET SOCIALE

 

Le savez-vous ? Napoléon 1er introduit en France la culture de la betterave et la production de sucre.

La guerre entre la France et la Grande-Bretagne, et le blocus de 1806, empêchent le sucre de canne venant de nos colonies de débarquer. Il faut fournir du sucre aux Français. B. Delessert fabrique 2 pains de sucre de betteraves parfaitement cristallisés. 2 décrets lancent la production betteravière. 8 fabriques artisanales sont installées dans l’Aisne (1 dans le Chaunois). Après la chute de l’Empire, l’activité est ruinée.

 

Quelques années plus tard, la filière se développe, les sucreries se multiplient et produisent 10% des besoins. En 1836, l’Aisne compte 36 sucreries (7 dans le Chaunois). C’est le début du décollage.

 

Avec la révolution du 19ème siècle, les modes de production changent, l’industrie sucrière s’organise, investit et modernise les établissements. 1850 est le vrai départ de la production de sucre, l’âge d’or, l’époque d’énormes progrès : râperie, diffusion, etc. 51 sucreries axonaises produisent 25% des besoins en 1913.

 

1917 : les usines du Chaunois sont détruites, celle de Coucy-les-Michettes est reconstruite, agrandie et modernisée. Au 4ème rang des sucreries axonaises, elle cesse son activité en 1966, produisant 10 fois plus de sucre qu’en 1885. La famille Ternynck domine pendant plus d’un siècle l’histoire du sucre.

 

2011 : la France est 1er producteur mondial de sucre de betterave et 1er producteur européen d’alcool, la Picardie 1ère région sucrière, l’Aisne 1er département producteur de betteraves.

 

Pendant plus de 200 ans, la filière betteravière s’est mobilisée pour que l’activité survive, s’adapte aux conditions nouvelles et pérennise son avenir : augmentation des rendements et des capacités, production de substances non alimentaires (bioéthanol, bétaïne), diminution des surfaces cultivées, fermeture d’usines, modernisation des installations, baisse des émissions. Elle a fait face aux conflits, à la concurrence de la canne, à la compétition entre les pays, aux législations. La demande augmente, il faut produire plus et mieux.

 

La culture de la betterave et sa transformation jouent un rôle vital pour limiter la désertification de nos campagnes.

Livret "Les 200 ans de la Betterave à Sucre", 2011

Livret "Les Sucreries du Chaunois", 2012, 5,00 €


Carte des Sucreries du Pays Chaunois


Les 200 ans de la Betterave à Sucre, 2011


La Betterave à Sucre fait son Show !

2012